Une boulangerie, une charcuterie, une crèmerie, une pâtisserie et une cave à vins.

Un lieu de vie au service d’une gastronomie du quotidien

L’Epicerie-Comptoir Mère Brazier est ouverte depuis quelques mois. Ses initiateurs ont une passion commune pour la bonne chère. L’un, Mathieu Viannay, chef doublement étoilé et Meilleur ouvrier de France, a fait l’acquisition, en 2008, de la prestigieuse enseigne « La Mère Brazier », l’autre, Gilles Demange, gourmet et spécialiste de mobilier contemporain, est le fondateur du championnat du monde du Pâté-Croûte.

Leur projet initial était de réinventer le « porte-pot » du 12, rue Royale, naguère épicerie-buvette avec des vins à emporter où s’est installée Eugénie Brazier en 1921, en lui assignant aujourd’hui des objectifs ambitieux :
– offrir à ses clients des produits fait maison – pains, viennoiserie, terrines et pâtés – ainsi qu’une sélection de fromages, de produits charcutiers et de sandwichs, à consommer sur place ou à emporter,
– proposer une sélection des meilleurs produits d’épicerie fine française, de l’apéritif au dessert, ainsi qu’un large choix de vins et d’eau minérale.

Il fallait donc, d’emblée, disposer d’un vaste espace de dégustation destiné à la clientèle, et aussi d’un laboratoire aux normes d’hygiène dernier cri pour la charcuterie, d’un atelier de pâtisserie et de viennoiserie, ainsi que d’un fournil consacré à la panification et à la cuisson des pains – exclusivement au levain. Et bénéficier également d’importants locaux de stockage, pour l’épicerie sèche et les vins. L’immeuble de caractère – ancien siège de Rhône-Poulenc – conçu par l’architecte lyonnais Marc Bissuel en 1950 dans le quartier des affaires de Vaise, se prêtait à la réalisation de ce programme sur 450 m2, véritable lieu de vie au service d’une gastronomie du quotidien. Bénéficiant de larges baies en façade et d’une grande hauteur sous plafond, sa volumétrie est propice au développement de linéaires d’exposition et de vente et d’un espace de dégustation. L’entrée, depuis la porte centrale, facilite l’accès à des espaces bien différenciés, sur la droite vers les comptoirs charcuterie, fromages, boulangerie, vins tandis que les produits d’épicerie fines sont présentés sur des étagères de chêne massif. Sur la gauche, les consommateurs prennent place autour de tables d’hôtes afin de stimuler la convivialité.

La création architecturale a été assurée par Jérôme Schmider « MH3 – Design, Architecture », en étroite liaison avec Mathieu Viannay et Gilles Demange, et le concours d’Alain et Dominique Vavro pour l’image graphique. Le mobilier en chêne massif de France a été réalisé par Frédéric Audier, ébéniste à Saint-Martin d’Hères.s. »

Boulangerie nos pains au levain viennoiserie maison pure beurre Pâtisserie Charcuterie nos pâtés maison rôtisserie. Le poulet du dimanche Fromages affinés Vins sélectionnés sandwiches salades Epicerie fine de France le repas le petit déjeuner l’apéritif les entrées charcutières les condiments, eaux et vins le fromage le dessert cafés thés le digestif cuisiner les ustensiles les produits du chef.